Le 20 février dernier, un décret publié au Journal officiel a permis à de nombreuses villes de faire leur entrée dans la liste des communes éligibles au dispositif Pinel. Avis aux amateurs des montagnes et du grand air, plus de la moitié se trouvent en Haute-Savoie, où la tension immobilière est de plus en plus forte, poussée par l’attractivité de ces villes et leur proximité avec la Suisse. De quoi ravir les investisseurs immobiliers !

En tant qu’investisseur locatif chevronné, vous connaissez évidemment le dispositif Pinel et ses avantages fiscaux. Mais vous savez également qu’il est limité à certaines villes, définies par des zones tracées par l’État. En ce début d’année 2022, il y a donc du nouveau : une cinquantaine de nouvelles communes françaises ont ainsi changé de zone au 20 février dernier et sont désormais éligibles au Pinel.

Direction la Haute-Savoie

Au total, ce sont cinquante-sept communes qui ont changé de zonage A, B ou C. Pour rappel, ces zones sont définies en fonction du degré de tension du marché immobilier sur leur territoire, A correspondant aux marchés les plus tendus et C aux plus fluides. Avec le nouveau découpage, quarante-cinq communes classées en zone B et douze de la zone C sont passées en zone B ou A. La faute à une tension de l’accès au logement qui s’est intensifiée à la faveur de la crise sanitaire. Parmi toutes ces communes, trente-cinq se situent dans le département de la haute Savoie. Un chiffre qui se justifie notamment par la tension immobilière liée à la proximité de la frontière suisse. Ainsi, des villes comme Chamonix, La Clusaz, Megève ou encore Morzine se voient propulsées en zone A. Les autres communes se trouvent en Corse du Sud, dans le Var, les Bouches-du-Rhône, le Calvados et le Pas-de-Calais.

Une aubaine pour les investisseurs

L’arrivée de ces villes parmi celles éligibles au dispositif Pinel n’est pas anodine. Les promoteurs sont en effet de plus en plus nombreux à proposer des programmes dans ces villes de montagne, qui offrent à la fois une attractivité certaine pour les résidents à l’année, mais également un beau dynamisme saisonnier, l’hiver lors de la saison de ski et l’été au plus près de la nature. Si les prix au mètre carré y sont élevés, la vacance locative y est en même temps faible. De quoi assurer aux propriétaires souhaitant y réaliser un investissement locatif des loyers réguliers et une rentabilité solide.