Pour les investisseurs immobiliers, le dispositif Pinel est la star des dispositifs de défiscalisation. Il permet d’investir tout en bénéficiant d’un avantage fiscal sur plusieurs années, en fonction de la durée de mise en location du bien. Comment fonctionne-t-il ? Tous les investisseurs peuvent-ils en bénéficier ? Imogy vous donne les clés pour user au mieux de ce dispositif.

Dispositif Pinel : comment ça marche ?

Le principe du dispositif Pinel est assez simple : plus vous louez, plus vous défiscalisez. Vous obtenez ainsi une réduction d’impôts de 12% du prix du logement si vous le louez six ans, 18% si vous louez neuf ans et 21% sur vous louez douze ans.

Quelques conditions s’appliquent toutefois. Le bien acheté doit être neuf (achat en VEFA) et un plafond de prix de 5.500€ / m2 s’applique, la base de calcul ne pouvant dépasser 300.000€. Autre condition : votre bien doit obligatoirement être mis en location à titre de résidence principale et vous avez un an à compter de la date d’achèvement pour trouver un locataire. Enfin, notez que le Pinel n’est applicable qu’aux logements situés en région parisienne, dans les grandes métropoles de province et dans la plupart des villes de plus de 250.000 habitants (carte des zones ici). Pour trouver un programme éligible au dispositif Pinel, vous pouvez utiliser notre catalogue en ligne.

Dispositif Pinel : pour quels investisseurs ?

La souplesse du Pinel en fait un choix idéal pour la majorité des investisseurs qui choisissent l’immobilier locatif. Un plafond pour la réduction d’impôt est toutefois en place pour chaque durée. Ceux qui louent six et neuf ans sont ainsi plafonnés à 6.000€ de réduction par an pour toute la durée de la mise en location. Ceux qui optent pour une mise en location de douze ans seront plafonnés a 6.000€/an pour les neuf premières années puis 3.000€/an pour les trois dernières. Pour simuler votre futur investissement et trouver celui qui vous convient le mieux, rendez-vous sur notre simulateur d’investissement immobilier. Notez également que vous pouvez décider de prolonger le Pinel en cours de route. Si vous avez choisi d’opter pour six ans, vous pouvez décider d’allonger la durée à neuf ou douze ans. Attention, il n’est en revanche pas possible de raccourcir la durée sans encourir un redressement fiscal.

Quid du « Super Pinel » ?

Le dispositif Pinel est prolongé dans sa forme actuelle jusqu’au 31 décembre 2022. En 2023 et 2024, les taux de défiscalisation seront progressivement réduits dans le cadre du « Super Pinel ». En 2023, les taux passent ainsi à 10,5% sur six ans, 15% sur neuf ans et 17,5% sur douze ans. En 2024, la défiscalisation passe à 9% sur six ans, 12% sur neuf ans et 14% sur douze ans (le détails sur les nouveautés ici).